dimanche 10 mars 2013

Steampunk Chronicles 1 - L'Etrange pouvoir de Finley Jayne

Titre : L’Étrange pouvoir de Finley Jayne
Auteur : Kady Cross
Editeur : Harlequin
Collection : Darkiss
Série : Steampunk Chronicles (tome 1)
Date de parution : 1 décembre 2012
Nbr pages : 438
Prix : 14,10 euros




Londres, 1897. Finley Jayne, seize ans, vit une étrange période. Depuis quelques mois, deux personnalités opposées cohabitent à l'intérieur d'elle. Un problème qui s'aggrave à mesure que son côté sombre, en pleine expansion, l'effraie et lui joue des tours. Elle ne se comprend plus, ne sait d'où lui vient cette force extraordinaire qui est en train de la transformer. Mais une nuit, elle découvre qu'elle n'est pas seule dans son cas : quelque part dans Londres, Griffin, jeune duc de Greythorn, et ses amis, détiennent comme elle d'étranges pouvoirs... Et ils ont une mission.

Mon avis


Il m’en aura fallu du temps mais, j’ai fini mon tout premier steampunk ! Ce genre qui me faisait de l’œil depuis un bout de temps a fini par me faire craquer et,  je me suis jetée sur L’Etrange pouvoir de Finley Jayne les yeux fermés. Je me suis très peu renseignée sur ce livre si bien que quand j’ai commencé à le lire, j’ai été surprise de voir que la narration était à la troisième personne et non à la première. Ce n’est pas cela qui m’a le plus dérangé, néanmoins.
On découvre Finley, jeune londonienne qui semble avoir quelques soucis avec elle-même. En effet, ces derniers temps un côté très sombre à l’intérieur d’elle prend le dessus quand elle se sent menacée. Très vite Finley fait la rencontre de Griffin, un jeune duc qui a perdu ses parents dans un terrible accident. Ainsi que de Sam et Emily. Puis de Jasper. Tous les quatre, tout comme Finley, possèdent des pouvoirs particuliers.  On apprend très vite qu’ils ont une mission : trouvé qui est le Machinist et quel est son plan afin de l’arrêter.
L’auteur prend le temps de nous expliquer son univers et ses particularités. Ce qui m’a plût parce que je suis fan du développement, toute fois à certain moment j’ai trouvé que ça allait trop lentement et que l’action avait du mal à venir.
De plus, même si je n’ignorais comment le livre allait finir, à la moitié je savais déjà qui était le Machinist.
Mais ce qui m’a surtout déçu, c’est la quasi-absence de romance. Oui, je suis une grande romantique, et pour moi un livre sans baisers n’est pas un bon livre. De grâce, ici il y a un  baiser, mais sur un tel nombre de page ce n’est pas grand-chose.
Fort heureusement, l’action qui finit par arriver au bout d’un moment et les scènes de combat m’ont distraite suffisamment pour ne pas trop y penser. L’auteur m’a épatée avec tous ses scènes si bien décrites que je pouvais m’imaginer les personnages sous les yeux. Et ça j’ai aimé !
Le livre en soit est une pure originalité. Ce livre regorge d’inventivité époustouflante ! Les tenues des personnages, les organiens, les inventions d’Emily,…
Et finalement la fin qui me donne très envie de lire la suite…
Bref quelques bémols, mais rien de bien grave. Une très bonne lecture que je recommande aux lecteurs qui auraient envie de découvrir un nouveau genre.



En bref :

Un livre dans un nouveau genre : le steampunk !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire