jeudi 14 février 2013

Raven Cycle 1 - La prophétie de Glendower

Titre : La Prophétie de Glendower
Auteur : Maggie Stiefvater
Editeur : Hachette Jeunesse
Collection : Black Moon
Tétralogie : Raven Cycle (tome 1)
Date de parution : 23 janvier 2013
Nbr page : 452
Prix : 18 euros

Depuis l’enfance, Blue entend dire qu’elle tuera la mort de l’homme de sa vie… d’un simple baiser. Elle a donc résolu de ne jamais tomber amoureuse, ainsi le problème est réglé, la prophétie annulée. Pourtant, quand elle se voit entraînée dans le groupe des Corbeaux, elle se met à douter. Car, à la tête de cette bande de riches étudiants, se trouve Gansey. Or récemment l’esprit de Gansey est apparu à Blue. Depuis, elle ne cesse de se remémorer la prophétie : « Il n’y a que deux raisons pour lesquelles un esprit peut apparaître à un non-voyant à la veille de la Saint-Marc, Blue. Tu dois être soit l’amour de sa vie, soit la cause de sa mort. »
Mon avis
 

Maggie Stiefvater fait partie de ces auteurs qui savent vous épater à chacun de leur nouveau livre. Ce que je veux dire par là, c’est qu’ils se renouvellent, vous offrent quelque chose d’entièrement nouveau : nouveau par rapport à ce qu’ils ont déjà écrit et nouveau par rapport  à tout ce que vous avez pu lire jusqu’à présent.
Et je me rends compte à présent que plus je lis des livres de Maggie Stiefvater, plus je l’apprécie. Je suis ressortie de ma lecture de Frisson sans avoir été bouleversée, Fièvre m’a fait un peu plus d’effet et quant à Sous le Signe du Scorpion, ça été un vrai coup de cœur, en grande partie parce que je suis amoureuse des chevaux. Mais La Prophétie de Glendower, lui m’a carrément chamboulée, émue, saccagée,… bref j’ai l’impression qu’une tornade vient de me passer dessus et j’ai adoré ça. En plus, je n’avais rien demandé, c’est arrivé sans que je le prédise.
Oui, parce que d’habitude, je sais dire si le prochain livre que je vais lire sera un coup de cœur ou non. Mais pas cette fois-ci. Quand j’ai entendue pour la première fois parler de la nouvelle tétralogie de Maggie et que j’ai vu la couverture de The Raven Boys ainsi que son synopsis, je me suis dit que j’allais l’adoré. Quelque chose qui parle de corbeaux, d’une prophétie et d’un baiser maudit, ça ne peut que me plaire. Puis, malheureusement, j’ai su que la narration était écrite à la troisième personne et non un  journal collectif comme Maggie Stiefvater à l’habitude d’écrire. Et c’est là que j’ai eu des doutes. J’ai presque failli renoncer à le lire (je ne suis pas du tout fan de la narration à la troisième personne). Néanmoins je ne pouvais pas passer à côté de cette perle rare.
Alors, je l’ai lu. Et voilà ce qui en ressort.
On découvre Blue, qui est fille de médium et qui vit avec beaucoup d’autres médiums. Depuis l’enfance, on lui répète que si elle embrasse l’amour de sa vie, il mourra. Blue n’a pas le pouvoir de sa mère, elle ne voit pas les esprits des futurs morts, pourtant la veille de la Saint Marc, l’esprit de Gansey lui apparaît…
Puis, il y a Gansey, élève d’Aglionby, fils d’un homme riche, qui recherche désespérément les lignes de ley qui le conduiront au roi Glendower. Il est entouré par Adam, Ronan et Noah, Noah qui n’est pas tout à fait…vivant.
Et finalement, il y a Whelk, parce que comme dans toute histoire, s’il y a le blanc, il y a forcément le noir…
L’histoire se déroule à Henrietta, ville de la Virginie, qui existe belle et bien. Tout comme Glendower, qui a réellement existé. L’auteur nous fait découvrir une histoire basé sur des faits réels comme pour Sous le Signe du Scorpion : il y a réellement une légende sur les Kelpies, chevaux des mers carnivores.
Et c’est l’une des choses qui m’a énormément conquise dans ce livre, quelque chose de vrai, de nouveau à explorer…
Magie, romance et aventure se mélange dans cette œuvre qui a su m’entraîner sans que je demande quoi que ce soit. J’ai tourné les pages sans m’arrêter, parce que je voulais savoir ce qui allait advenir. Et je pense que je n’ai plus autant voulu savoir à ce point depuis 16 Lunes. Et pourtant j’en ai pas mal lu de livres depuis 16 Lunes.
Cependant, ce n’est pas un coup de cœur. La Prophétie de Glendower, ne pas assez foudroyée pour que je lui livre mon cœur su un plateau.  Pour deux raisons. D’abord, pour la narration. Maggie m’a un peu déçue en ne reprenant pas son style bien à elle : le journal collectif. Faire intervenir les personnages chacun à leur tour, m’aurait fait peut-être me sentir plus proche des personnages. Enfin, je ne sais pas, peut-être aussi est-ce mieux ainsi. Ce qui m’a surtout dérangé, c’est que je n’ai pas reconnu le style de l’auteur, et ça m’a paru trop bizarre pour que je passe à côté. La deuxième chose est que pour une histoire de baiser maudit, il n’y avait pas assez de baiser, autant dire pas du tout. Il manquait trop de romance  à mon goût. J’aurais aimé qu’il se passe un peu plus de chose entre Blue et…je ne dirais pas qui.
Ce qui n’empêche que je suis heureuse de cette lecture, je viens de découvrir quelque chose de nouveau qui m’a donné envie de continuer  à écrire. Alors, il  ne me reste plus qu’une chose  à dire : vivement la suite !


En bref :

Du sang tout neuf
Romance, magie et aventure au rendez-vous

Aucun commentaire:

Publier un commentaire