samedi 6 juillet 2013

Le dernier jardin 1 - Ephémère

Titre : Ephémère
Auteur : Lauren DeStefano
Édition : Castelmore
Trilogie : Le dernier jardin
Date de parution : 19 août 2011
Nbr pages : 350



Que faire de sa vie quand on connait la date exacte de sa mort ?

L’humanité croyait son avenir assuré. La science avait créé des enfants parfaits, immunisés contre toutes les maladies. Mais qui pouvait imaginer le prix à payer ? Car désormais, personne ne survit au-delà de vingt-cinq ans. Le monde a changé. Pour les jeunes femmes, la liberté n’est plus qu’un souvenir. Au nom de la survie de l’espèce, elles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames. Rhine a seize ans. Quand elle se réveille dans une prison dorée, elle n’a qu’une idée en tête : fuir. Qu’importe l’amour que lui portent son mari et des sœurs épouses. Quand on n’a que quelque années à vivre, la liberté n’a pas de prix.


Mon avis



Je pense que je suis tombée amoureuse de la couverture de Wither dès l’instant où je l’ai vue, mais je ne suis plus trop sûre car ça remonte à pas mal de temps. Je m’étais mise à lire en anglais et du coup j’avais décidé de le lire en VO. Je suis tellement fan des hardcover ! Je l’avais alors commencé après avoir lu The Unbecoming of Mara Dyer et l’avais mis en pause pour pouvoir lire un autre livre en français, je pense que c’était celui de l’examen de fin d’année. Mais je n’ai jamais eu le temps et le courage de poursuivre ma lecture. Récemment, j’ai alors remarqué que je passais trop de temps à choisir si je lisais un tel livre en français ou en anglais. Pour arrêter de me compliquer la vie, je me suis dit que si le livre était dispo en français je le lisais en français et s’il ne l’était pas, je le lisais en anglais. Et donc, j’ai voulu m’acheter éphémère, mais, hélas, il était épuisé sur tous les sites en ligne. Fort heureusement, il a fini par être en occasion à un prix raisonnable sur Amazon et j’ai pu le commander. Donc, voilà pour l’intro.
Avant de commencer éphémère, je savais des tas de choses sur son contenu, mais je ne m’attendais pas du tout à ça ! D’une part ce livre fait rêver avec toutes ces robes magnifiques, ces choses impressionnantes que nous décrit Rhine, mais d’une autre part c’est un livre bouleversant et vraiment triste. Oui, triste et pas révoltant comme les autres livres de dystopie que j’ai pu lire jusqu’à maintenant. J’aurais pu être en colère contre Vaughnn pour ce qu’il a fait, ce qu’il fait, mais non, je me suis sentie vidée d’énergie comme si je me fanais moi-même et résignée aussi. Vous allez sans doute me prendre pour un dingue, mais tant pis !
Rhine, 16 ans, se retrouve donc à mariée un jeune riche du nom de Linden qui est enfermé dans un immense manoir par son père, un vieux de la première génération qui fait des expériences dans le but de trouver un remède contre le virus. Mais elle n’est pas la seule, il y a aussi Cecily, une rousse de 13 ans et Jenna aux cheveux noirs, de 18 ans. Je n’ai pas eu l’impression d’être vraiment proche de Rhine, je ne suis pas parvenue à cerner entièrement son personnage et c’est ce qui m’a un peu frustrée. J’ai vraiment détesté Cecily et l’ai vraiment trouvée agaçante au plus haut point et Jenna m’a paru froide. En même temps, je pense que je l’aurais été aussi si je me retrouvais mariée à l’homme qui a provoqué d’une certaine façon la mort de mes sœurs.
J’aurais aimé qu’il y ait un peu plus de moments romantiques entre Rhine et Gabriel. Mais ce qui est clair, c’est que je peux ajouter Lauren DeStefano à ma liste d’auteurs qui ne prennent pas leurs lecteurs pour des bébés. C’est cela qui m’a vraiment surprise.
J’aurais bien aimé que ce soit un coup de cœur, mais il y a certaines choses qui m’ont dérangée et qui font que ce n’en soit pas un. Mais j’ai vraiment hâte de lire la suite !







En bref :

Une magnifique distopie à ne pas manquer !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire